Aller au contenu principal

News Corner

25 jan

Shanghai: y travailler et partir!

Le premier emploi est vite trouvé: les enseignes chinoises embauchent volontiers des occidentaux comme image de marque. Puis une agence américaine l’embauche: elena s’occupe de l’aménagement de trois ou quatre hôtels de luxe par an. L’intensité de son expérience est sans commune mesure avec l’Europe.

Elena apprend le chinois, se connecte à la vie joyeuse et festive des expatriés. Les jeunes professionnels restent quelques années puis disparaissent. Si les amitiés sont fortes, les séparations deviennent de plus en plus douloureuses. Avec les pics de pollutions et la mentalité chinoise, chacun sent que l’avenir se poursuivra ailleurs. 

A 31 ans Elena suit son compagnon à Metz: il n’y a pas plus historiquement riche, première et unique Cité-Etat de Moselle. Elena... apprend le français et installe ses projets:

«Bientôt j’ouvrirai mon espace wellness, conçu et aménagé pars mes soins: yoga, diététique, gym douce: mes recettes de l’adaptation et ma source de rencontres.Non nous ne sommes jamais seuls longtemps. Il s’agit d’entre dans chaque paysage bien guidé et prêt à une première phase observatoire. Ensuite tout se poursuit avec de nouvelles amitiés! »

. Envoyez nous un message .

Merci de prendre contact pour obtenir des informations complémentaires ou un devis.