Aller au contenu principal

News Corner

05 fév

Relocation, version russe!

Aujourd’hui installée à Metz, mais demain ? Dublin? Santiago? Washington ? Elena a fait de sa vie un parcours étoilé d’étapes. Les mots-clés de cette jeune femme de 32 ans? carrière, adaptation, rencontres.

Elena grandit à Bernaoul, ville de l’Altaï, dans une Sibérie qui souffle le froid la moitié de l’année. Fille de scientifiques, Elena fréquente déjà une école internationale et fait ses premiers pas de ballet classique. Nous sommes à la veille de cette Glastnost et Perestroïka que Gorbatchev va installer en 1989. L’URSS n’est déjà plus un bloc communiste, mais réserve à Elena d’exceptionnelles références culturelles. De Bernaoul, Elena part sept ans à St Petersbourg pour une école d’architecture.

Ville de glace, de luxe impérial, de musique et ville de bohème pour tant d’expatriés Européens, Américains et.. Sibériens. Elena apprend tout à la droiture du trait: dans sa formation pas d’ordinateur pour les plans, tout se tire au crayon et s’aquarelle. Au Palais de l’Ermitage, Elena participe à la rénovation historique des salles dont on admire les ors et les moulages, les marbres et les boiseries peintes. 

« Le centre ville délabré par la disette soviétique a également connu un long blocus à la fin de la seconde guerre mondiale. Y vivre est charmant mais difficile!  St Petersbourg offre le meilleur sur le plan culturel : les opéras et les concerts accessibles chaque soir, les pubs et les canaux navigables» raconte Elena. Miss Sibérie sent le vent du large la gagner.

Commentaires

. Envoyez nous un message .

Merci de prendre contact pour obtenir des informations complémentaires ou un devis.